Les crèmes solaires tuent le corail
Share Button

J’avais deja écris un article à ce sujet…mais vivant désormais à l’ile Maurice, lors de mes sessions de snorkeling, je n’ai pu que constater une triste réalité: les populations de corail se meurent.

Le corail est une colonie d’animaux vivants conglomérée ou pas avec des algues. Il en existe différentes sortes dans le monde. Cet écosystème permet la préservation de la faune aquatique notamment.

Le corail est en danger depuis de nombreuses années mais à quoi cela est-il dû?

Le rejet des eaux polluées issues de l’agriculture intensive y est pour beaucoup. Il rend l’eau acide, ce qui permet à des algues de se développer de manière exponentielle sur les coraux et les tuent.
Cette notion est encore mal connue et sous estimée par les autorités publiques. Le phénomène d’acidification des océans est dû au rejet massif en CO2 et en carbone.
Il a atteint de nos jours un niveau jamais aussi haut. Ceci a pour conséquence un réchauffement climatique accéléré.
La pêche intensive mais aussi la pollution marine laissée par les moteurs des bateaux contribuent aussi à cette menace sur les coraux.
Un autre point non négligeable mais également à prendre en compte est l’utilisation depuis les années 80 des crèmes solaires…

En quoi les crèmes solaires sont-elles un danger pour nos coraux?

Les filtres solaires contenus dans ces produits participent aussi à cette lente mort. Composées d’éléments chimiques, les crèmes solaires protègent nos peaux du cancer mais détruisent la planète. Dilués dans l’eau, ils blanchissent les coraux et nuisent à la zooxantelle, une microalgue nécessaire à la survie des coraux.
Chaque année, plus de 4000 tonnes de crèmes solaires se retrouvent dans les mers du monde, notamment dans les zones ou affluent les touristes comme en Thaïlande, au Mexique, Hawaï ou dans les autres îles. Il suffit pour un corail d’être exposé durant 48h à de la crème solaire pour mourir. Le composé chimique incriminé s’appelle l’oxybenzone.
L’oxybenzone détruit non seulement le corail mais c’est aussi un perturbateur endocrinien. On le retrouve également dans les rouges à lèvres, les crèmes ou autres cosmétiques. Il commence lentement à être retiré des produits au Canada et aux Etats Unis.
Que faire? A notre échelle, peu de choses sont possibles. Toutefois, l’utilisation de crèmes solaires sans filtres chimiques (certes très couteuses et peu disponibles) reste une solution. Celles qui contiennent de l’oxyde de zinc sont une bonne alternative (l’oxyde de zinc protège des UV). Eviter les crèmes solaires waterproof qui contiennent des éléments non bio-dégradables et choisir plutôt un tee shirt anti UV. Pensez y pour vos prochaines vacances à la mer 🙂
A bientôt
Elise
Elise
Suivez moi

Elise

Passionnée d'aromathérapie, de cuisine végétarienne et bio, je vous propose ici mes astuces du quotidien qui tournent autour du bien être, à travers des alternatives économiques et faciles pour être bien au naturel, tout en respectant notre santé et notre l'environnement.
N'hésitez pas à me contacter pour toutes questions.
Elise
Suivez moi

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Grossesse et soleil: attention aux crèmes solaires - Actubio Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Nouveau Ancien Les mieux notés
Soyez notifié des commentaires
trackback

[…] formules testées non écotoxiques pour le milieu marin. J’ai d’ailleurs déjà écrit un article à ce sujet, étant particulièrement intéressée par le milieu marin (je continue même à pratiquer le […]

Fermer le menu